Le terme sitemap est utilisé afin de n’être pas confondu avec le plan du site, mais finalement il n’est pas si différent. Il se distingue par le fait qu’il est destiné aux moteurs de recherches. D’ailleurs, c’est Google qui a intitulé ainsi ce protocole particulier. Le fichier sitemap consiste à lister les articles, les images, les vidéos, les pages importantes, les backlinks qui permettent de déterminer la stratégie du site.

Vous pouvez également décider d’avoir différents fichiers sitemap répertoriant les contenus selon leur thématique, la date de parution ou spécialement dédié aux vidéos ou aux images. Une fois que celui-ci est mis en place, les moteurs de recherche les explorent, et ensuite ils les indexent si tout est fait dans les règles de l’art. C’est donc un complément à tous vos efforts de référencement de votre site. Le sitemap ne se substitue pas aux actions que vous devez mener par ailleurs et au développement de votre stratégie d’optimisation.

Dans quelle mesure le sitemap est-il utile au référencement ?

Les moteurs de recherche sont programmés pour chercher en permanence les contenus les plus pertinents correspondant aux requêtes formulées par les internautes. Toutes les pages et tous les contenus doivent être rapidement accessibles, c’est ce que facilite le fichier sitemap. Les plus gros sites Internet en particulier présentent souvent des problèmes d’architecture. La structure ne permet pas d’indexer correctement toutes les pages, et c’est là qu’intervient le fichier sitemap qui va compenser le problème. Le fichier sitemap sert de guide pour les moteurs de recherche à travers les pages du site.

Attention : un sitemap même parfaitement réalisé ne remplace pas un excellent référencement. En deux mots, ce n’est pas lui qui vous permet de figurer dans la première page des moteurs de recherche.

fichier-sitemap-xml

Le sitemap a une fonction d’orientation et d’optimisation

En créant le fichier sitemap, vous aiguillez le moteur de recherche vers toutes les pages de votre site sans qu’il ne puisse en oublier. Cela fait partie d’une démarche globale qui ne laisse aucune page du site de côté. C’est la même chose lors de la création de liens vers un article spécifique. Il faut tout de même savoir qu’ensuite, le moteur de recherche choisit d’indexer ou pas les liens qui lui sont fournis. Cela dépend de son jugement sur l’intérêt que peut avoir la page.

Il est de plus assez fréquent qu’un site Internet dispose de plusieurs fichiers sitemap en fonction des informations que l’on souhaite communiquer aux moteurs de recherche : un pour les pages, un pour le blog, un autre pour les images

Il est également possible d’inclure certaines informations comme la fréquence des mises à jour que vous apportez, le degré d’importance et la pertinence d’un contenu et la date à laquelle vous avez effectué une modification ou ajouter une information. Dans de nombreux cas, le moteur de recherche revient alors découvrir un article et parfois même il revoie le positionnement de ce dernier.

Comment optimiser au mieux votre sitemap

La plus cohérente et aussi la plus simple des solutions est de créer un sitemap qui se met à automatiquement jour. C’est-à-dire qu’à chaque nouvelle publication ou mise à jour, il est capable de le lister sans intervention. C’est possible sur WordPress par exemple grâce au plugin Yoast SEO ou Google XML Sitemap. Ce dernier présente l’avantage de pouvoir être paramétré en fonction de vos besoins. Si vous jugez inutile de mettre à jour la page contact ou mentions légales, pas de problème, il suffit de le lui dire.

Sinon, certains logiciels sont très performants, mais n’ont pas l’option mise à jour automatique, c’est le cas de XML Sitemap. La deuxième étape consiste à soumettre le sitemap à Google. Cette opération est réalisée grâce à Search Console. Vous vous rendez dans l’onglet Exploration puis vous sélectionnez Ajouter/tester un sitemap et ensuite vous pouvez suivre l’indexation de vos pages. Vous n’avez plus alors qu’à ajouter le lien avec le sitemap dans le fichier robot.txt à la racine du site. C’est une ligne de code intégrant le nom du site et sitemap.

Vous avez découvert de manière pratique comment gérer votre sitemap, maintenant, il faut l’optimiser. La première chose que vous devez avoir en tête au moment de le réaliser, c’est qu’il faut guider le moteur de recherche à travers une immense toile ou les routes s’entremêlent, pour l’amener sur le chemin de vos différentes pages. Il faut donc le guider efficacement et non pas simplement lister ces dernières. C’est ce qu’on appelle le maillage interne.

Pour cela à la base, il est indispensable que l’organisation du site soit parfaitement réalisée avec une réelle hiérarchisation des informations, et on le répétera jamais assez, des liens vers toutes les pages importantes. Le sitemap ne peut être une solution à lui seul. Il faut soigner les contenus, les organiser, faire attention au netlinking avant tout.

Il peut être judicieux à ce titre de se poser quelques questions :

  • Si vous établissez votre sitemap, ne sera-t-il pas en contradiction avec les informations que peut fournir votre maillage interne ?
  • Avez-vous suffisamment réfléchi la qualité du contenu de chaque page, par exemple, sur un site de e-commerce, avez-vous pensé aux fiches produits, sont-elles complètes et bien optimisées SEO ?
  • Êtes-vous bien certain que tous les liens que vous ajoutez au sitemap sont bien valides ?

 

En conclusion, si vous avez réfléchi sur tous ces points, alors votre sitemap sera un moyen efficace pour être indexé par les moteurs de recherche. Si vous avez le moindre doute, cherchez à résoudre les problèmes qui pourraient se poser, retravailler la structure et le contenu du site avant.