Depuis un moment maintenant, Google encourage les webmasters à adopter le protocole https pour les sites Internet. Ces incitations adoptent depuis quelques mois un caractère de plus en plus directif. Ca a commencé par l’ajout d’un petit logo dans la barre d’adresse de Chrome pour indiquer clairement les sites Internet non sécurisés. Il est même prévu que ce message soit de plus en plus clair. En résumé, la question ne se pose plus, il faut désormais envisager très sérieusement le passage au https sous peine de se voir fortement sanctionné lorsque Google décidera d’appuyer sur le bouton.

Pourquoi le passage au https pour votre site Internet est-il urgent ?

Vous pourriez effectivement très bien ne rien toucher à votre site Internet et ceux de vos clients qui l’ont mis dans leurs favoris continueront à y naviguer sans problème. C’est un fait. Pour tous les autres qui ne vous connaissent pas, c’est une autre histoire. En effet, au delà de vos clients, votre site Internet doit surtout vous servir à capter des prospects. Un étude récemment été menée auprès de 450 professionnels du référencement a montré que le passage au https était, selon eux, le sixième critère en terme d’importance à prendre en compte pour l’optimisation du référencement naturel d’un site Internet.

Comme d’autres critères techniques tels que la compatibilité mobile ou la vitesse de chargement, la sécurisation des sites Internet est donc sur le point de devenir un éléments de hiérarchisation des sites Internet. Ceux qui ne sont pas sécurisés figureront en moins bonne place des résultats de recherche de Google. Et ce tôt ou tard. Les classements seront chamboulés quand Google aura décidé d’augmenter la pondération de cet aspect dans son algorithme.

D’autre par, si Google pousse autant pour le passage au https, c’est aussi parce que la sécurité informatique est l’affaire de tous. Vous avez sûrement entendu parlé des attaques de gros sites Internet internationaux grâce à des virus demandant des rançons en échanges de la restitution de données confidentielles… Merck, le laboratoire pharmaceutique allemand a indiqué que les conséquences des cyber attaques dont il avait été victime avaient eu un coût direct et indirect de l’orde de 300 millions d’euros. En France, s’ils n’ont pas communiqué sur des montants, Saint-Gobain, Auchan et la SNCF, pour ne citer qu’eux, ont aussi subi de graves perturbations.
Comme toutes les informations qui circulent sur un site non sécurisé sont en clair, ça veut dire que n’importe qui de suffisamment formé et malveillant peut les lire, les copier et les transmettre…. Bien préparé, le passage au https a une incidence financière marginale, il serait dommage de subir des conséquences non anticipées et donc dramatiques pour une PME.
site-internet-securise

Quels sont les éléments préalables à prendre en compte lors de votre passage au https ?

Bon, ça y est, vous êtes convaincus, vous savez que vous devez y passer. Sage décision. Il ne faut cependant pas se lancer tête baissée parce qu’il y a certains aspects à prendre en compte de manière très sérieuse. Le passage au https équivaut à mettre ne ligne un nouveau site Internet; ni plus, ni moins. En effet, pour Google, http://www.monentreprise.com et https://www.monentreprise.com sont deux sites Internet différents. Voici donc les pré-requis :

  • procéder à une mise à jour globale du site Internet, des plugins et des extensions utilisés
  • faire une sauvegarde complète
  • vérifier le netlinking interne pour mettre en évidence les liens morts (un très bon outil pour ça : link checker de W3C)
  • faire un audit de référencement pour s’en servir comme benchmark (point de référence avant/après)

site-internet-https

Allez, on se lance : comment fait-on le passage au https dans de bonnes conditions ?

Vous avez anticipé, vous êtes préparé, vous êtes désormais dans de bonnes conditions pour le grand saut. Entendons-nous bien : le passage au https n’est pas non plus un process extrêmement compliqué, la plupart des développeurs web et aussi les agences digitales maîtrisent très bien cette transition. Si vous avez pris les quelques précautions d’usage, vous n’aurez aucun soucis. Voici les étapes principales :

  • acheter un certificat SSL (c’est ce qui va faire en sorte que votre site Internet soit crypté) et installez-le sur le serveur
  • utiliser un outil de « search and replace » pour rediriger toutes les pages en http vers les pages en https : absolument indispensable pour éviter le contenu dupliqué, Google a horreur de ça
  • vérifier que ces redirections sont actives aussi pour les autres ressources du site Internet (images, javascript, CSS etc.)
  • refaire une passe pour vérifier à nouveau s’il ne reste pas de liens morts
  • forcer les redirections https depuis l’administration de hébergement
  • refaire le fichier robot.txt qui donne les bonnes consignes à Google sur les pages qu’il doit indexer ou pas
  • en profiter pour refaire le fichier sitemap.xml
  • soumettre le site en https à nouveau à Google via les outils pour webmaster (Google Webmaster Tools)
  • vérifiez sur linksspy.com que tout s’est bien déroulé et que votre site est bien en https
  • si c’est le cas : bravo ! Allez vous prendre un café ou tout ce que vous voulez : vous avez bien travaillé !

Conclusion : si le passage en https présente bon nombre d’avantages, le mettre en place réclame une certaine maitrise des outils liés à l’hébergement, à la sécurité et au développement web. Cela ne s’improvise pas.

L’agence Digitale INWIN peut vous aider en vous apportant notamment son expertise webmarketing pour préserver les positions chèrement acquises dans Google. Nous fournissons aussi les certificats SSL à partir de 29€. N’hésitez à nous interroger !!

 

Contactez-nous maintenant !
Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Vous avez aimé cet article : partagez-le :)